Follow:
Techniques

Les tissus africains: une malle aux trèsors

tissu africain

Le continent africain regorge de créativité et de compétences techniques dans la fabrication des tissus nobles.

Étoffes imprimées et pagnes bigarrés, les femmes africaines arborent depuis des siècles des tenues chatoyantes d’une élégance manifeste. Dans cette catégorie, on ne présente plus le célèbre WAX, tissu ciré et imprimé de grande qualité.

Mais il existe aussi une vaste collection de matières moins connues et pourtant très présentes dans la culture africaine comme le Bogolan, le Faso dan fani, Manjak, le Kente, le Ndop, le bazin,etc. Dans cette article, je vais m’attarder sur 6 tissus ( ce sera l’occasion de rédiger un autre article sur les tissus africains qui ne sont pas aborder ici).

Toutes les couturières curieuses et imaginatives gagnent à connaître la richesse et la variété des tissus venus d’Afrique. Laisse-moi te présenter un univers africain, coloré et résolument symbolique.

 

Le Wax

Contrairement à ce que prétend la culture populaire, le tissu WAX n’est pas originaire d’Afrique. A l’origine, c’est à Java en Indonésie que l’on a créé cette étoffe pleine de caractère appelée le Batik. Les colons hollandais en ont importé de nombreuses pièces sur le continent africain. Ce tissu a eu un succès phénoménal en Afrique de l’Ouest et s’est répandu au point de devenir un symbole identitaire sur tout le continent. Paradoxalement, 90% de la production de WAX se trouve aux Pays-Bas. Un business qui ne profite donc pas forcément à qui l’on croit. D’autant que l’énorme production de WAX occulte quelque peu la richesse des tissus africains traditionnels.

tissu wax

Le WAX est fabriqué grâce à une technique d’impression à la cire. Deux rouleaux en cuivre gravés aux motifs choisis sont remplis de cire et appliqués sur le tissu. L’étoffe est ensuite trempée dans une teinture avant d’être séchée à l’air libre. Les couleurs finales peuvent être apposées à la main ou grâce à une méthode d’impression par plaques. La fabrication actuelle provient d’une mixité de techniques indonésiennes, africaines et hollandaises. En résulte un tissu d’une grande qualité assurant une tenue des couleurs exceptionnelle au recto comme au verso.

Dès le 19ème siècle, le WAX a été adopté par les femmes africaines qui en ont fait des pagnes d’une grande diversité. Chaque événement notable était caractérisé par la conception d’un nouveau pagne. Ces tenues comportent une dimension symbolique importante dans la société ouest-africaine. Depuis plusieurs années, le WAX a fait une entrée tonitruante dans la mode contemporaine et sur le continent européen. Cette étoffe ethnique à la mode apporte une touche d’originalité très appréciée.

 

Les tissus africains

Un peu plus discrète que la « Wax mania », la panoplie de tissus véritablement africains est pourtant très répandue en Afrique et commence à faire son chemin en Europe. Il existe plusieurs variétés de tissus traditionnels, généralement fabriqués à la main selon des méthodes ancestrales. La production se modernise cependant pour s’adapter aux modes actuelles. Ces étoffes comportent, pour la plupart, une forte symbolique témoignant des us et coutumes de l’ethnie qui les fabrique. On les porte pour célébrer une occasion, pour faire passer un message et, bien sûr, par goût de l’élégance et du style.

 

Le Bogolan

bogolans

wikipedia

Le Bogolan est un tissu d’origine malienne. Son nom signifie « fait avec de la boue ». Comme tous les tissus africains, il possède une grande signification symbolique, raconte une histoire ou représente un univers à lui seul.

Côté fabrication : il s’agit de bandes tissées que l’on vient coudre côte à côte. Le costume est ensuite découpé dans cet ensemble. Grâce à des décoctions de feuilles de bouleaux, d’écorces de Mpekou et de boue, les artisans dessinent les motifs souhaités sur le vêtement.

Le Bogolan est utilisé pour la fabrication des tuniques masculines et des pagnes. Parce qu’il est réalisé à base de terre, il est considéré comme un vêtement sacré, nourri d’une force vive. Ses couleurs se déclinent en teintes marron, jaune, beige ou noir.

A l’origine réservé aux tenues royales, le Bogolan a su admirablement s’adapter aux contraintes modernes. Il est aujourd’hui porté par tout un chacun et également utilisé pour la décoration intérieure : coussins, fauteuils, tabourets, etc.

 

Le Kente

kente

Le Kente est un tissu dont on attribue la paternité à l’ethnie Ewé du Togo d’une part et aux Ashanti du Ghana d’autre part. C’est une étoffe très colorée et tissée en forme de damier.

Elle propose des motifs originaux qui se répètent sur la trame. Le Kente est traditionnellement porté lors d’événements importants de la vie sociale. D’abord réservé aux personnalités importantes, il est progressivement devenu un accessoire de mode utilisé par tous.

Le Kente, aussi appelé Kita au Ghana, résulte d’une méthode de tissage millénaire qui s’est diversifiée au fil du temps. Aujourd’hui, les tisseurs sont capables de produire des dessins d’une grande complexité avec des teintes de fils exceptionnelles.Les couleurs utilisées pour la réalisation du Kente évoquent des thèmes précis. Le bleu représente la paix et l’harmonie, le vert la croissance et les récoltes, le blanc la pureté, le jaune la fertilité et la santé, etc.

A l’époque actuelle, les pagnes en Kente sont encore choisis par les connaisseurs en fonction de leur signification. Mais la plupart de ceux qui les portent se laissent inspirer par leurs goûts en matière de couleurs et de dessins.

 

Le Ndop

Le Ndop est une étoffe de coton créée par un peuple du Cameroun, les Bamilékés, au 18ème siècle. Comme pour la fabrication du Bogolan, de fines bandes de tissu sont cousues bord à bord. Des motifs géométriques bleus qui font littéralement partie d’une forme d’écriture chargée de symboles se détachent sur un fond blanc. Ce ne sont donc pas les couleurs qui donnent sa signification au Ndop mais bien la variété de ses motifs.

ndop

pinterest

Comme pour l’ensemble des étoffes traditionnelles africaines, le Ndop est utilisé pour faire passer des messages et symboliser des thèmes essentiels de la vie courante. Encore aujourd’hui, le Ndop est plutôt réservé aux élites et porté lors de cérémonies rituelles.

 

Le Korhogo

korhogo

korhogojamaafunding

Les toiles de Korhogo sont originaires de Côte d’Ivoire et ont été inventées par la tribu des Sénoufos. A nouveau, le Korhogo est constitué d’étroites bandes de tissu cousues côte à côte. L’artisan vient ensuite y peindre des motifs à l’aide de petits bouts de bois et de pigments naturels. Les ornements représentent souvent des personnages, des animaux ou des éléments de la nature. Les toiles de Korhogo sont principalement des tissus ornementaux réservés à la décoration intérieure.

 

Le Rabal

tissu rabal

Afrolia

Le Rabal est un matériau confectionné par les tisseurs du Sénégal et de la Guinée-Bissau. Il s’agit d’un tissu noble aux couleurs vives traditionnellement réalisé à la main. Ses motifs s’inspirent surtout de symboles de fécondité et se déclinent en fonction des grandes occasions. Le Rabal est porté lors d’événements importants comme les mariages ou les naissances.

Les étoffes africaines et le Wax se taillent une place de choix dans la mode occidentale. Ils viennent apporter un caractère ethnique et une touche chatoyante aux tenues d’aujourd’hui. Ce sont des matières de choix pour booster votre créativité. Je vous invite à en faire usage dans vos créations textiles, excellent résultat garanti !

 

 

Est-ce que cet article t’a donné envie d’explorer, de coudre de nouveaux tissus. N’hésite pas à me dire ce que tu en penses et partager tes créations avec les lectrices de Tutos couture.

 

tutos couture

Share on
Previous Post Next Post

Cet article peut aussi t'intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

41 Commentaires

  • Reply Sarah

    Bonjour !
    Ou trouves tu tes tissus wax ? Les magasins de tissu autour de moi en sont très pauvres.

    13/02/2018 at 16 h 14 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour,
      Tu peux facilement t’en procurer via des sites internet.

      15/02/2018 at 12 h 39 min
  • Reply Anna

    Bonjour ,

    Et le lépi guinéen ?
    Tu n’en parles pas .
    Si quelqu’un a un tuyau pour en trouver à Paris , je serais très intéressée .
    Merci

    27/01/2018 at 1 h 49 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour Anna, il en existe tellement d’autre: bazin, calicot …pour ne citer qu’eux. J’ai choisie de parler, dans cet article,d’ un échantillon de toute la palette qu’offre ce continent riche (pour que ce soit plus « digeste »)

      28/01/2018 at 16 h 28 min
  • Reply Dominique

    Bonjour, excuse-moi d’insister…les tutos du livre viendront par la suite? Comme autant d’étapes dans notre « formation »? J’ai hâte d’en être aux petits chaussons,aux vêtements pour femme (tous ,je crois bien;-)
    Belle journée,Sophie,merci de ton partage.

    25/01/2018 at 10 h 48 min
  • Reply K.fouillis

    Super cet article!!! j’adore l’idée qu’en plus d’être un peu une oeuvre d’art, le tissu puisse avoir une histoire.. harmonie de couleurs ,de formes et de textures, une signification de culture et d’histoire je crois que je vais avoir moins de mal à couper, assembler , coudre et former vêtements et accessoires et partager ces histoires.. merci j’attends tes prochains articles avec impatience.. à très bientôt

    24/01/2018 at 22 h 02 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour K.fouillis,
      Merci à toi pour ton commentaire

      25/01/2018 at 10 h 42 min
  • Reply MTB

    C’est avec grand plaisir que tu m’as appris aujourd’hui à découvrir certains tissus africains, dont je dois dire, je ne connaissais pas du tout ou très peu.
    Aujourd’hui, j’ai passé une journée à Rennes, dans une boutique de tissus (vraie caverne d’Ali baba) et ma curiosité m’a permis de découvrir les tissus « wax » dont tu parles dans la confection de la pochette en simili cuir.
    Ils sont vraiment très beaux et je vais certainement en acheter pour exécuter certaines de tes réalisations.

    24/01/2018 at 22 h 00 min
  • Reply micheledeconfin@free.fr

    Merci Sophie pour cette belle histoire des tissus africains.. si beaux !
    J’ai hâte de savoir ou me les procurer!
    Et enfin me mettre à l’oeuvre .
    Michèle

    24/01/2018 at 21 h 24 min
  • Reply TRUMPOUNETTE

    Je suis toute nouvelle et grâce à vos explications, je vois les étoffes africaines differament
    Merci pour ce moment de partage

    24/01/2018 at 21 h 04 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour Trumpounette,
      Je suis ravie d’avoir partagé ça avec toi.

      25/01/2018 at 10 h 38 min
  • Reply Nadine

    les tissus sont magnifiques ! merci

    24/01/2018 at 19 h 16 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour Nadine,
      Avec plaisir !

      25/01/2018 at 10 h 45 min
  • Reply Felix

    Cc Sophie
    J’ai fait la demande pour ton guide mais je n’ai pas de nouvelles
    Merci

    24/01/2018 at 17 h 33 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour Felix,
      Je viens de t’envoyer un email avec le lien pour télécharger le guide.
      N’hésite pas à revenir vers moi si tu rencontres encore un problème.

      25/01/2018 at 10 h 45 min
  • Reply Felix

    Article très instructif
    Merci Sophie

    24/01/2018 at 17 h 32 min
  • Reply Dominique

    Merci pour ces infos,Sophie!Je suis arrivée sur ton blog en cherchant des idées de couture avec les tissus africains, que j’affectionne particulièrement…
    Un « beau livre »: Wax &Co, de Anne Grosfilley…présenté en plus de façon originale.
    Plusieurs idées du guide m’intéressent:les tutos suivront?
    Belle journée!

    24/01/2018 at 17 h 06 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour Dominique,
      Je suis d’accord avec toi Wax &Co est un très beau livre.
      Comme tu peux le voir, la quasi totalité des tutos de mon blog sur réalisés avec du tissus wax et je ne compte pas changer cela.

      25/01/2018 at 10 h 32 min
  • Reply Mireille

    Bonjour
    Merci pour cet article je suis fan de Wax et j’ai de progresser en couture pour pouvoir me confectionner quelques vêtements

    24/01/2018 at 17 h 00 min
    • Reply Sophie M.

      Bonjour Mireille,
      Merci pour ton commentaire

      25/01/2018 at 10 h 31 min
  • Reply Angela

    Bonjour Sophie
    Merci pour ton article, j’ai appris plein de choses je ne savais pas qu’il y avait autant de diversités dans les tissus, les couleurs et surtout leur symbolique en tous cas moi j’adore!
    À bientôt
    Angela

    24/01/2018 at 15 h 21 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Angela,
      Nous voilà avec un point en commun 😉

      24/01/2018 at 16 h 15 min
  • Reply Fany

    Merci beaucoup pour cet article très enrichissant ! je suis vraiment fan de ces imprimés et compte bien essayé d’en utiliser pour certains projets ! je débute en couture et appréhende un peu les loupés/râtés et autres … mais je me lance petit à petit ! encore merci pour ce blog que je viens de découvrir !

    24/01/2018 at 12 h 31 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Fany,
      Je t’encourage à garder cette envie, c’est tellement gratifiant de réaliser des choses de ses mains.
      « La persévérance est la noblesse de l’obstination »
      Tu finiras par y arriver!

      24/01/2018 at 16 h 00 min
  • Reply Muriel

    Très intéressant et j’attends avec impatience la liste des points de vente et quelques idées pour les coudre. Personnellement j’utilise le Wax pour déco intérieur un peu peur pour les vêtements que ça reste « raide »…..un conseil????

    24/01/2018 at 11 h 48 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Muriel,
      Pour enlever cette aspect « raide » de certains tissus wax, n’hésite pas à le laver 2 voire 3 fois avant de l’utiliser.
      Le lavage enlèvera un peu l’apprêt.

      24/01/2018 at 12 h 26 min
  • Reply Gigi

    bonjour et merci
    je ne connaissais que le wax dans lequel je me suis déjà fais un chemisier et j’ai plusieurs coupons en attentes… d’idées…

    24/01/2018 at 11 h 41 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Gigi,
      N’hésite pas à feuilleter mon guide « 99 idées de couture facile » pour trouver de l’inspiration.
      Tu peux le télécharger sur cette page, sur la colonne de droite.

      24/01/2018 at 12 h 29 min
  • Reply Ruault brigitte

    oui effectivement j’ai hâte d’en acheter… quelles adresses ?

    24/01/2018 at 11 h 23 min
  • Reply Ruault brigitte

    Un grand merci pour ces informations. Cela me tente d’essayer ces tissus ;

    24/01/2018 at 11 h 20 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Rouault Brigitte ,
      Ravie de savoir que je t’ai donné envie d’explorer de nouveaux horizons

      24/01/2018 at 12 h 19 min
  • Reply Dyenabou Diarra

    Bonjour super interessant ton article sur le tissu wax. Le wax est un tissu que j’aime beaucoup jai repris la couture ya pas très longtemps et jai confectionné jupe, col chaudine et bandana en wax pour mes filles. J’achète mes tissus dans un dépôt à auberviller il y a toutes sorte de tissu.

    24/01/2018 at 11 h 15 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Dyenabou Diapra,
      Merci d’avoir partagé ta bonne adresse pour acheter les tissus.

      24/01/2018 at 12 h 22 min
  • Reply Sophie

    Merci beaucoup pour cet article.J’avoue ne pas du tout connaitre cet univers coloré et symbolique.Ma fibre créatrice a été émoustillée!!!!

    24/01/2018 at 11 h 13 min
  • Reply Carpentier

    Moi qui vie avec un africain depuis très longtemps et je suis une fan de wax bah avec votre article j’ai bcp appris ! Merci

    24/01/2018 at 11 h 12 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Carpentier,
      Tout le plaisir est pour moi.

      24/01/2018 at 12 h 20 min
  • Reply Monique

    Merci pour ce partage. J’aime également beaucoup ces tissus, notamment ghanéens et je suis ravie de connaître leur histoire. Quand mes petite-filles étaient  » petites » elles adoraient les robes que mamie cousait….Maintenant, je me fais souvent de superbes nappes avec!

    24/01/2018 at 11 h 02 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Monique,
      Merci d’avoir partagé cette anecdote, j’adore!

      24/01/2018 at 11 h 53 min
  • Reply Claude

    Voilà un article qui vient enrichir ma connaissance des tissus.
    Un grand merci
    Maintenant, il faudrait que nous sachions ou acheter ces magnifiques tissus
    Pour ma part, je vais me coudre une jupe pour essayer

    24/01/2018 at 10 h 36 min
    • Reply Sophie Magassa

      Bonjour Claude,
      C’est une très bonne idée, je comptais justement rédiger un article sur les sites de vente de tissus.

      N’hésite pas à m’envoyer le résultat de ta jupe, je serais ravie de voir le résultat.

      24/01/2018 at 10 h 53 min